Témoignage à l’heure du confinement – n°1

Marielle Mermoud

 

Après 18 années de travail dans le médical, j’ai décidé fin 2019 de quitter ce milieu (parfois bien difficile) pour prendre un poste à l’année, sur les Contamines dans un commerce de proximité (Spar).

Je n’imaginais pas un instant que ce travail très varié, qui me convenait parfaitement durant cette période de transition, allait m’amener à user de bienveillance, de soutien, comme avec des patients.

Quand l’annonce du confinement est tombée, j’ai eu le choix de continuer de travailler ou de m’arrêter mais il m’était inconcevable de quitter cet emploi.

La première quinzaine, les clients étaient compréhensifs, pas toujours disciplinés mais inquiets pour leurs proches, eux-mêmes, l’avenir.

Puis au fil des jours, certains sont devenus anxieux, déstabilisés par ce Covid-19, cette situation inconnue.

Mes employeurs ont mis en place des livraisons de commande à domicile pour les plus vulnérables ou ceux qui ne voulaient plus se déplacer par crainte de la maladie pour eux ou leurs proches. De nombreuses commandes sont arrivées nécessitant un important travail de préparation mais quel plaisir de pouvoir ainsi rendre service à la population.

Au magasin, il me semble nécessaire d’accueillir les clients avec le sourire, un mot gentil, de demander des nouvelles, d’encourager ceux qui semblent un peu plus tristes, fragiles et surtout de toujours rester positive malgré tout…

Je m’y sens à ma place, je n’ai jamais eu peur pour ma propre santé. Je fais cependant  attention et je ne regrette à aucun moment d’être là. Même si je ne suis pas une soignante, j’essaie de donner du baume au cœur à ceux qui en ont besoin durant cette dure période.

Je suis également au courant de la vie de plusieurs personnes confinées ici et qui se sont confiées à moi.

Cette maman dont la fille en région parisienne va accoucher dans les prochains jours et qui ne verra pas ce nouveau-né de si tôt.

Cet entrepreneur Italien qui a dû repartir bien malgré lui.

Cette mère et sa fille confinées dans un 22 m2 au Lay alors qu’elles possèdent une maison avec jardin dans la Beauce.

Ce couple de retraités qui gardent leur petite-fille, etc…

Mes amis (ies) dans la restauration ou autre passent, eux, prendre de mes nouvelles tout en me glissant un petit mot ou une question concernant notre liste, le futur deuxième tour des élections.

Le prolongement de ce confinement ne va peut être pas faciliter mon travail mais peu m’importe.

Je pense que chacun a pu prendre conscience de l’importance de la vie, de l’entraide durant cette épreuve sans précédent.

Nous sommes tous des funambules en équilibre sur le fil fragile de la vie et nous ne devons jamais l’oublier…..

Un immense MERCI aux soignants et prenez soin de vous.

Marielle

 

 

 

Ensemble, les Contamines… pour un avenir apaisé, solidaire et durable.

Nous contacter

2020@contamines-montjoie.com

@Contamines2020

74170 Les Contamines Montjoie

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Recevoir la newsletter
Partagez
Tweetez
Partagez